Pourquoi il est important de ne pas faire de fautes d’orthographe

Des nos jours, il est primordial d’être calé en orthographe pour être crédible et ainsi donner une bonne image de l’entreprise que l’on représente ou que l’on dirige.
C’est valable pour tous les métiers (métiers de l’enseignement, métiers d’assurance, métiers du web, service client, pour ne citer que ceux-là).

Et ceci, que ce soit en format web ou en format papier. Voici quelques conseils afin de vous aider.

Etre doué en orthographe

Ecrire fait partie intégrante du monde du travail. Il va tellement de soi si bien que pour faire un contrat, pour faire un règlement, pour programmer une réunion, pour le SAV et tout ce qui concerne le monde du travail, il est indispensable de le faire par écrit (par mail, par courrier ect.).
De plus, pour faire de bonnes rédactions, il est primordial d’être calé en orthographe et en grammaire par la même occasion, dans le but de se faire comprendre et mieux véhiculer le message que l’on souhaite faire passer.

fautes-d-orthographe-stylo-plume

Astuces contre les fautes d’orthographe

Etant donné qu’on n’est pas à l’abri des fautes d’orthographe, il existe 6 astuces efficaces pour éviter d’en faire, ou d’en faire le moins possible :

1. La règle d’or c’est de beaucoup lire, de préférence des bouquins littéraires, sinon tout ce qui vous tombe sous la main (magazines, journaux papiers, nouvelles, articles sur le net…)

2. Se méfier des correcteurs orthographiques qui induisent en erreur la plupart du temps. Non seulement ils n’ont pas la science infuse, mais aussi, ils sont programmés par des êtres humains et tout le monde sait que l’être humain n’est pas parfait, ce qui veut dire qu’il peut parfois faire des erreurs. Ce qui rend au final les correcteurs automatiques peu fiables.

3. Utiliser des moyens mnémotechniques pour ne pas confondre le participe passé. En effet, c’est l’une des erreurs les plus courantes de la langue française. Mais la bonne nouvelle est qu’il y a une astuce pour éviter de confondre. Quand deux verbes se suivent on remplace le deuxième par un verbe qui se termine par « re » soit « prendre » ou « vendre » par exemple, et si ça marche, il faut le mettre à l’infinitif, sinon dans le cas contraire l’accorder s’il y a lieu.

4. Apprendre par cœur un certain nombre de mots pour plus de facilité. Ainsi, avec des mots que l’on maîtrise ou que l’on connaît par cœur, il est plus facile de déjouer les fautes d’orthographes. En d’autre terme, on gagne de l’avance sur ces mots à chaque fois qu’on est appelé à rédiger un contenu.

5. Noter les fautes que l’on commet souvent afin de ne plus les refaire. Le fait de les noter et de les travailler permet et facilite la mémorisation de ces derniers. De cette manière on est sûr de ne plus faire les mêmes fautes à l’avenir.

6. Toujours se relire à la fin pour une vérification optimale. Même si personne n’aime se relire en principe, du moins la grande majorité des personnes, il est toutefois nécessaire de se relire au moins une fois à la fin de chaque écrit. L’idéal est de laisser reposer un peu et de revenir quelques minutes après, voire même quelques jours après (si possible) pour avoir une approche différente et une vision plus objective sur l’écrit en question.

fautes-d-orthographe-porte

Pour apporter plus de crédibilité à son entreprise et être crédible soi-même, il est fortement recommandé de s’appliquer en orthographe, suivre des cours et beaucoup lire si jamais on a des lacunes parce que ceci est en quelque sorte la vitrine de notre travail. Il est toujours plus agréable de lire un texte sans fautes plutôt qu’un texte truffé de fautes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *