Quelques bonnes idées pour cuisiner les poivrons

Parfois décrié, souvent adoré, le poivron sait titiller les papilles sans jamais les offusquer, armée de ses saveurs nuancées et de sa vertueuse fraîcheur. Consommé froid ou chaud, cru ou cuit, en salade ou en accompagnement, il sait honorer les plats ou les accompagner discrètement. En outre, avec ses couleurs variées, il égaye les assiettes. Voici quelques idées afin de bien cuisiner les poivrons.

Le poivron, star colorée des assiettes

Originaire d’Amérique centrale, le poivron fut introduit en Europe en même temps que son petit frère le piment, au XVIe siècle, au gré des expéditions initiées par Christophe Colomb. Sa culture commence en France à peu près à la même époque, dans le midi, où il est toujours beaucoup utilisé dans la cuisine provençale. La gastronomie méditerranéenne en général compte énormément sur ses saveurs.

Il se distingue du piment par sa taille, et par le fait qu’il soit peu ou pas du tout piquant. Le poivron est capable de s’adapter à toutes les occasions. Ses formes et ses couleurs varient :

  • Allongé, il s’apparente à un piment sans être aussi agressif
  • De forme carré, il possède une chair plus épaisse et croquante
  • Triangulaire, il peut être piquant ou doux
  • Plus gros, il est doux ; plus petit, il est légèrement piquant
  • Toujours vert au départ, il se colore en arrivant à maturation : rouge, jaune, noir. Le goût diffère en fonction de la couleur.

Et ce n’est pas tout : le pedigree du poivron indique qu’il est aussi le légume le plus riche en vitamine C (126 mg pour 100 g) et qu’il est bien pourvu en provitamine A, notamment lorsqu’il est rouge, ainsi qu’en vitamines B et E. Ses apports en minéraux et oligo-éléments (phosphore, calcium, magnésium, fer, cuivre, manganèse, zinc) en font un acteur idéal de la bonne santé du consommateur.

Quelques bonnes idées pour cuisiner les poivrons 2

Savoir choisir et préparer son poivron

Peu importe la couleur du poivron : pour bien le choisir, privilégiez celui dont la peau est lisse, tendue et brillante. Le vert est croquant et fruité ; le rouge est doux, presque sucré ; le jaune est tendre, doux et juteux. Pour le conserver jusqu’à 8 jours, installez-le dans le bac à légumes du frigo.

Il est temps, ensuite, de bien le préparer. Pour commencer, comme tout légume, le poivron doit être passé sous l’eau fraîche. Vous pouvez, ensuite :

  • Peler sa peau : elle est tout à fait comestible, mais pas toujours digeste, ni savoureuse. Si vous avez le palais ou l’estomac délicats, laissez-le bouillir quelques minutes dans l’eau (ou passez-le au four) pour que la peau s’enlève aisément à la pointe du couteau.
  • Égrainer : coupez le pédoncule, ouvrez le poivron (à moins de vouloir le manger entier) et prélevez les graines à l’intérieur. Profitez-en pour retirer la partie blanche de la chair, qui est amère. Rincez pour éliminer les graines irréductibles.
  • Tailler : selon la forme qui vous convient, en lanières, en dés, en bâtonnets, en bracelets…

Quelques bonnes idées pour cuisiner les poivrons 3

Faire cuire les poivrons

Une fois préparés, ils doivent être cuisinés. Et cuisiner les poivrons, c’est aussi pouvoir les cuire de toutes les manières. Voici quelques idées :

  • Dans une cocotte au four : pour cuire les poivrons farcis (de riz et/ou de viande), entre 10 et 15 mn ;
  • À la poêle ou au wok : par exemple en poêlée asiatique, avec des poivrons coupés en lanières, des mini-épis de maïs, de la ciboulette et de l’huile de sésame, le tout agrémenté de sauce soja, 5 mn à peine ;
  • À la vapeur : idéal pour conserver toute leur saveur, 20 mn de cuisson ;
  • Au gril : histoire de leur conférer un délicieux parfum braisé ; attention, car seule la peau doit brunir.

Cuisiner les poivrons : quelques idées de préparations

Les poivrons peuvent accompagner des viandes ou des poissons, être servis en salade ou être farcis de diverses manières. Voici quelques idées pour cuisiner les poivrons :

  • Les poivrons farcis : il suffit de couper le haut du légume, d’en retirer les pépins et les parties blanches, et de le farcir avec de la garniture (riz, viande, herbes, etc.) ; on met ensuite le tout au four.
  • Les poivrons grillés : retirez la queue, coupez-le en quatre, enlevez les pépins et les parties blanches ; posez les quartiers ainsi coupés sur une plaque, peau vers le haut ; laissez cuire sous le gril du four pendant une dizaine de minutes.
  • Les poivrons en accompagnement : cuisinés avec de l’huile d’olive, à la poêle ou au four, ils agrémentent viandes, grillades, tartes, pizzas, cakes et autres.
  • Les poivrons en salade : crus, coupez-les simplement en lanières après avoir retiré le pédoncule et les graines. Cuits : faites-les griller au four jusqu’à ce que la peau soit brune, pelez-les, coupez-les en lanières, et assaisonnez avec une vinaigrette.

Quelques bonnes idées pour cuisiner les poivrons 4

Dernières astuces

Pour finir, sachez qu’il est également possible d’utiliser le poivron afin d’agrémenter un smoothie, et donner du goût à votre préparation. Pour ce faire, pas besoin d’en mettre beaucoup : quelques petits morceaux suffisent.

Vous trouverez sur ce site, ou sur celui-ci, quelques exemples de recettes à base de poivrons, comme des tagliatelles aux poivrons, des poivrons farcis au risotto, des poivrons à l’italienne ou de la piperade basquaise. Il ne vous reste plus qu’à vous installer aux fourneaux ! Et bon appétit, bien sûr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *