QU’EST-CE QUE LE COSPLAY ET POURQUOI ÉMEUT-IL TANT DE GENS ?

Le 27 août est la Journée internationale du Cosplay, au cours de laquelle de nombreuses communautés de personnes se réunissent déguisées en leurs personnages préférés de bandes dessinées, de mangas, d’anime ou de jeux vidéo. Il suscite un véritable engouement au Japon, pays d’origine du cosplay dans les années 70, mais c’est une pratique qui s’est rapidement répandue dans le monde entier.

 

MAIS QU’EST-CE QUE LE COSPLAY EN RÉALITÉ ?

Pour définir le cosplay, il faut séparer les deux termes dont il est issu. Costume, qui signifie « déguiser », et jeu, qui signifie « interpréter », expliquent ce terme anglo-saxon qui va au-delà du simple fait de se déguiser.

 

Les gens se transforment en œuvres d’art ambulantes ou en répliques de personnages de bandes dessinées ou de jeux vidéo. Il y a ceux qui conçoivent manuellement le costume du personnage en question, ce qui peut être un processus long et coûteux, et il y a ceux qui achètent le costume dans des magasins spécialisés.

 

Nous parlons de magasins spécialisés car il ne s’agit pas de costumes que l’on peut trouver n’importe où.

 

POURQUOI LES GENS S’HABILLENT-ILS COMME ÇA ?

Et pourquoi pas ? Les cosplayers aiment le cosplay comme tout le monde. Ils ne font de mal à personne, au contraire, cela peut être un plaisir de voir avec quel réalisme ces personnes s’habillent. Si, en plus, vous comprenez le personnage qu’ils jouent, c’est encore mieux.

 

Mais cela est difficile si vous ne partagez pas les mêmes goûts que les cosplayers. Pour vraiment comprendre le hobby de ce groupe, il faut être impliqué dans le monde des bandes dessinées (principalement d’origine japonaise) et des jeux vidéo. Ils reconnaissent leur côté geek, mais ils en sont fiers. Ils ne considèrent pas cela comme une insulte, malgré le fait que certaines personnes extérieures au cosplay traitent ces groupes de manière péjorative.

 

D’un autre côté, on peut dire que lorsqu’un cosplayer est entouré de personnes partageant les mêmes idées, il a tendance à se libérer mentalement de ses peurs. En effet, la transformation est une libération pour ces personnes, qui se sentent vraiment à l’aise en jouant des personnages de bandes dessinées.

 

CONCOURS ET CONVENTIONS DE COSPLAY

Lorsque la cosplayeuse américaine Jennifer Alice a décidé de lancer la Journée internationale du cosplay le 27 août 2010, elle souhaitait que des événements de cosplay soient organisés dans le monde entier. Son rêve était que tous les cosplayers du monde entier se réunissent pour célébrer un passe-temps qui va au-delà du simple fait de se déguiser.

 

En dehors de cette journée spécifique, il est courant tout au long de l’année que la communauté se réunisse lors de grands événements organisés périodiquement dans des villes telles que San Francisco, Paris et Tokyo. En fait, il y a des événements sur tous les continents, et il suffit de consulter des sources spécialisées pour voir le nombre de rassemblements organisés dans le monde.

 

Au fil du temps, l’écosystème du cosplay s’est progressivement professionnalisé, au point que certaines personnes en vivent. De vrais costumiers qui parcourent le monde pour récolter des prix et des récompenses.

 

 

 

S’il faut choisir l’événement annuel le plus emblématique, ce serait le World Cosplay Summit dans la ville de Nagoya, au Japon. Chaque année, les amoureux de la culture pop japonaise, comme les anime, les mangas et les jeux vidéo, s’y retrouvent pour une forme d’échange international et culturel. Des cosplayers du monde entier se réunissent chaque année dans la ville de Nagoya et dans la préfecture d’Aichi pour approfondir les échanges. L’une des caractéristiques de ce système est qu’il est soutenu par les administrations locales, les gouvernements et les missions diplomatiques à l’étranger.

 

Le festival repose sur trois principes qui pourraient résumer l’essence et la personnalité de tous les acteurs du monde du cosplay :

 

1. UN FESTIVAL DE CULTURE POP EN CONSTANTE ÉVOLUTION.

Le World Cosplay Summit est un festival de culture pop centré sur une compétition mondiale qui réunit des cosplayers amateurs de mangas, d’anime et de jeux vidéo japonais, et qui évoluera avec les temps.

 

2. UN PONT VERS LA PAIX MONDIALE.

La culture pop abordée lors du Sommet mondial du Cosplay est un moyen de communication pour toute l’humanité et un outil important pour la formation de la personnalité. Le Sommet mondial du Cosplay a pour mission de fournir un espace de communication, physique ou en ligne, à toutes les personnes qui aiment la culture pop, et de devenir un pont vers la paix mondiale en encourageant l’amitié qui peut surmonter toutes les frontières et barrières de race, de culture, de langue ou de coutumes.

 

3. LE RESPECT DES CRÉATEURS ET LA CONTRIBUTION AU DÉVELOPPEMENT CULTUREL

Le cosplay est une manifestation de respect et d’admiration pour une œuvre originale, ainsi que le sentiment humain essentiel d’identification à cette œuvre. Toutes les personnes impliquées dans le Sommet mondial du Cosplay ont un profond respect pour tous les créateurs, et souhaitent protéger ce lieu d’expression avec eux, contribuant ainsi au développement culturel.

 

UNE CULTURE QUI N’EST CONNUE QUE SI ELLE EST PRATIQUÉE

Ce qu’il y a de bien avec le cosplay, c’est qu’il s’agit d’une activité ouverte aux personnes de tout sexe, de tout âge et de toute forme physique. Tout le monde peut être cosplayer, mais seuls ceux qui sont profondément impliqués dans le monde du cosplay peuvent comprendre la terminologie et les codes impliqués. Par exemple, il existe des sous-genres au sein du cosplay, comme le crossplay, qui est une variation du costume pour les personnages de sexe opposé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *