Nouvelles technologies pour l'immobilier
Accueil » Immobilier » Les nouvelles technologies au secours des professionnels de l’immobilier

Les nouvelles technologies au secours des professionnels de l’immobilier

À l’heure où les NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) ont envahi notre quotidien, les professionnels de l’immobilier sont conscients qu’elles peuvent apporter une réelle valeur ajoutée à leurs services. Mais attention, elles doivent être un complément et non remplacer le contact humain si apprécié de la clientèle.

Nouvelles technologies pour l'immobilier

L’immobilier connecté, c’est pour maintenant !

Parce qu’il est indispensable de s’adapter aux attentes et aux besoins des ménages toujours en quête d’instantanéité pour avoir les réponses à leurs questions, les professionnels de l’immobilier se mettent peu à peu aux NTIC. Si les petites agences et les petits administrateurs de biens n’ont pas encore tous franchi le cap en raison de l’investissement à effectuer, la majorité des grandes enseignes ont joué le jeu de l’immobilier connecté en créant leur propre application pour iPhone et iPad proposant dès que possible une interface originale apte à séduire les clients.

Ces applications tout comme les sites Internet de plus en plus perfectionnés de certaines agences immobilières ont le mérite de bien mettre en valeur les biens qu’elles gèrent et donc de tenter davantage de potentiels locataires ou acheteurs. Ainsi, la gestion locative immobilière a probablement gros à gagner à profiter d’outils modernes facilitant la mise en avant des biens immobiliers, mais également leur diffusion au plus grand nombre. Et nous parlons ici autant des réseaux d’agences immobilières comme FNAIM ou ORPI que d’agences indépendantes qui combinent mise en location et gestion comme Optireal.

Les applications proposées par les agences immobilières ou administrateurs de biens peuvent aussi faciliter le contact entre les professionnels de la location ou de la vente de biens et leurs clients, surtout si ces derniers sont jeunes et sensibles aux nouvelles technologies.

LIRE  La photographie professionnelle pour l'immobilier : l'avenir pour une vente réussie ?

Les limites des NTIC dans l'immobilier

La qualité du professionnel immobilier avant tout

Même si comme nous venons de le voir, les NTIC s’imposent peu à peu dans le secteur immobilier, elles ne deviendront pas pour autant le critère de choix n°1 des clients. Pour un client désirant mandater une agence pour louer ou vendre un bien immobilier, la sensibilité de cette dernière avec les NTIC sera un plus, mais ce qui primera, c’est bien évidemment les qualités mêmes du professionnel pour conduire la mission qui lui est confiée.

Ainsi, un client attendra avant tout du professionnalisme, du respect, de l’écoute, des conseils affûtés et de réelles compétences pour louer ou vendre un bien dans le cadre de la législation française. Le recours à des applications mobiles ne sera qu’un apparat, certes très appréciable, pour faire la différence avec un concurrent sérieux proposant des services de qualité similaire.

Oui, il ne faut pas que les professionnels de l’immobilier s’y trompent, si l’un est choisi plutôt qu’un autre, c’est tout simplement parce qu’il sera jugé comme plus compétent par un client pour atteindre les objectifs qui lui seront fixés et non pas parce qu’il a un site Internet plus ergonomique ou parce qu’il met à la disposition de sa clientèle une application ultra-moderne.

Le secteur bancaire a prouvé que le tout-en-ligne ne pouvait séduire qu’une part infime de la clientèle et que le primordial pour une société de services était la proximité avec le client. L’article des Echos en fait d’ailleurs une très bonne synthèse. Voilà donc pourquoi il est capital que les professionnels de l’immobilier maintiennent des services de haute qualité et surtout la qualité d’écoute qui est la leur.

LIRE  Aide au logement : ce qui va changer en 2016

A lire également