L’histoire de l’emblématique Grand Prix de France

La France accueille chaque année le grand et historique Grand Prix de France qui fait le bonheur de tous les fans de Formule 1 du monde entier. Plus d’un million de fans se connectent à la course extatique et profitent de l’expérience palpitante.

Bien que le Grand Prix de France ne soit pas aussi populaire que certains autres sports, il reste un favori des fans avec un large public. Avec autant de popularité, il est presque certain que les gens s’intéresseront à l’histoire du Grand Prix de France. Cet article tentera de parler en profondeur de la façon dont la course a commencé et de la façon dont elle s’est transformée au fil des ans.

 

L’histoire du Grand Prix de France

La France a été le berceau de la course automobile de Formule 1. Même si les premières courses automobiles professionnelles ont eu lieu en France à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, la compétition contemporaine de Formule 1 remonte à 1906, lorsque le Grand Prix de France s’est déroulé sur un circuit de 103 kilomètres au Mans. Le champion de la course reçoit le grand prix de 45 000 francs français, qui est la traduction littérale du mot « Grand Prix ». Le vainqueur du premier Grand Prix de France remportait la valeur de 13 kg d’or massif puisque le franc était fixé à une valeur de 0,290 par unité d’or.

Tous les pilotes du monde entier étaient les bienvenus pour participer au Grand Prix de France. Cette course a la particularité d’être l’événement Grand Prix le plus ancien. Faisant partie de l’Automobile Club de France, elle fait ses débuts le 26 juin 1906, dans la ville de Sarthe. Il y avait 32 voitures dans la course initiale.

En 1925, les officiels ont organisé les premiers championnats du monde. Toutes les grandes courses étaient là, du Grand Prix de France au Grand Prix d’Italie en passant par le Grand Prix de Belgique et les 500 miles d’Indianapolis. Avec le début du Championnat du Monde en 1950, le Grand Prix de France était un rendez-vous régulier du calendrier de la Formule 1. Il y avait quatre noms différents pour l’événement entre 1924 et 1966; tous l’ont appelé le Grand Prix d’Europe. Le nom a été décerné comme une distinction à cette époque. Traditionnellement, il a été remis chaque année au vainqueur du Grand Prix d’Europe.

 

Les circuits et lieux

Il y a eu seize pistes différentes utilisées pour le Grand Prix de France au fil des ans. De nombreuses courses ponctuelles mortelles, telles que la course inaugurale sur le célèbre circuit urbain du Mans en 1921, se sont déroulées dans des rues ouvertes dans le cadre des circuits initiaux, et de nombreux pilotes et spectateurs ont été tués lors de ces courses. Le premier circuit construit à cet effet a ouvert au sud de Paris en 1925. Pendant huit ans, de 1925 à 1937, le Grand Prix de France s’est déroulé sur les 12,3 kilomètres de l’autodrome de Linas-Montlhéry, qui avait une inclinaison de 51 degrés.

La piste Reims-Gueux, dans la région de la Champagne, dans le nord-est de la France, était un autre lieu emblématique. Le Grand Prix de France a fait ses débuts sur cette piste en 1938, et il a également joué un rôle dans la première saison de l’actuel Championnat du monde de Formule 1 en 1950.

 

Faits intéressants sur le Grand Prix de France

Avec ses huit victoires en Grand Prix de France entre 1994 et 2006, Michael Schumacher partage le record du plus grand nombre de victoires sur un circuit automobile. En 1994-1995, il a conduit pour Benetton à un titre français, et il a remporté six autres fois pour Ferrari en France. Pour beaucoup, la victoire de Schumacher au Grand Prix de France 2004 est l’une de ses plus belles.

Alain Prost, quadruple tenant du titre de champion du monde, a remporté le titre à son nom au Grand Prix de France à 6 reprises. C’est au Circuit de Dijon-Prenois en 1981 que Prost a non seulement remporté sa première course en Formule 1, mais aussi sa toute première course.

Le Circuit Paul Ricard, qui partage son nom avec l’un des nombreux grands noms du monde des affaires, a fait fortune en produisant et en commercialisant un digestif très apprécié. À la fin des années 1990, le circuit a été acheté par l’ancien président de la F1 Bernie Ecclestone et relancé en tant que parcours de course surélevé, après avoir accueilli le Grand Prix de France à 14 reprises entre 1971 et 1990. Le tracé inhabituel de la piste actuelle offre plus de 150 parcours possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *