Pourquoi une nounou anglaise, c’est cool ?

Le recrutement d’une nounou anglaise a le vent en pourpre. De plus en plus de parents préfèrent initier leurs enfants à l’anglais dès leur plus jeune âge. Pour ce faire, ils recourent à des baby-sitters de langue anglaise. Mais pourquoi ? La réponse dans cet article.

« Je préfère mon enfant bilingue… »

Voilà une phrase actuellement en vogue chez plusieurs parents à l’instar de ceux qui choisissent Be My Nounou. Et lorsqu’on les interroge, ils n’hésitent pas à faire l’apologie de la langue anglaise comme étant la première langue d’échange à travers le monde. En effet, avec la globalisation, la langue de la nounou anglaise a réussi à s’imposer comme la langue la plus répandue actuellement.

Recruter une baby-sitter parlant l’anglais au chevet de son jeune enfant est donc devenu pour beaucoup une façon d’aplanir les barrières communicationnelles qui pourraient le guetter plus tard. Il s’agit également de lui faire optimiser ses futures opportunités et une ouverture sur le monde lorsqu’il sera grand. En effet, maîtriser l’anglais pourrait s’avérer un élément catalyseur de ces choses à l’avenir.

Ainsi, pour réussir leur projet, les parents n’attendent pas que l’enfant atteigne les grandes classes où cette langue étrangère s’apprend. Ils préfèrent faire appel à une nounou anglaise sachant que les enfants ont naturellement plus de facilité à apprendre une langue qu’un adulte.

Les avantages d’opter pour une nounou anglaise

Autrefois, le recrutement d’une baby-sitter étrangère pour profiter de sa langue natale était réservé à une certaine classe sociale à cause du coût. Aujourd’hui, les choses changent et beaucoup d’options sont proposées aux petits budgets qui désirent offrir cette possibilité à leurs enfants : soit prendre la nounou à temps plein soit l’occuper à temps partiel.

Désormais, vous pouvez offrir à votre bambin les services d’une nounou étrangère à la sortie de crèche ou les mercredis uniquement. Une nounou anglaise, de plus en plus de crèches et de garderies en font l’option aussi. Vous pouvez ainsi y inscrire votre enfant. En termes d’avantages, savoir parler plusieurs langues est, au XXIe siècle, un atout indéniable pour s’ouvrir les portes de l’international, comme on peut le noter en visitant le blog Entreprise et Compagnie.

Plus tard, pour continuer ses études à l’étranger, ou même lorsqu’il devra embrasser une carrière sportive et voyager, cela lui profitera énormément. Cette pratique comporte également un potentiel culturel énorme. Votre enfant pourra se familiariser avec une autre culture à travers plusieurs axes tels que la cuisine, la musique, la danse, les jeux, l’histoire qu’il apprendra via la nounou anglaise.

Lorsque plus tard, il se retrouvera dans les milieux où les gens ont ces cultures en partage, il se sentira plus à son aise et moins isolé. Par ailleurs, sur le plan des affaires, devenu commercial ou entrepreneur, il est une évidence que votre enfant devra côtoyer et communiquer avec des partenaires et des investisseurs ayant l’anglais en commun.

Comment recruter votre nounou ?

Plusieurs moyens existent pour dénicher la perle rare qui accompagnera votre enfant dans l’apprentissage de la langue de Shakespeare. En dehors des crèches et des garderies, le premier moyen de recrutement d’une nounou anglaise est bien sûr Internet. En effet, plusieurs sites web d’annonces existent et proposent de mettre en relation les parents et la potentielle nounou.

À côté de cette option digitale se trouve la communauté des étudiantes qui proposent de faire le job en fonction de leur disponibilité pour s’arrondir les fins de mois. En effet, venues étudier pour deux ou trois ans, les étudiantes australiennes, américaines, anglaises sont souvent le choix de certains parents. Elles proposent d’ailleurs des tarifs plus abordables en fonction du mode opératoire choisi. Pour les critères d’ordre général, consultez cette page.

En définitive, initier votre enfant à l’anglais dès son jeune âge est un atout majeur qui le rendra compétitif sur le marché international plus tard.