Sécuriser son chantier, est-ce indispensable ?

C’est le jour J, après des mois de démarches administratives et de préparation, votre chantier commence. Avant de donner le premier coup de pelle et de marteau, il faut savoir qu’un chantier est un lieu dangereux, et qu’il est donc primordial de le sécuriser.

En tant que responsable, c’est à vous de prévoir toutes les mesures nécessaires pour la sécurisation du chantier, que ce soit pour les employés ou pour les personnes extérieures.

Protéger les ouvriers

Risques de chute

Une perte d’équilibre peut arriver très vite. Un objet se trouvant sur le chemin, une mauvaise manipulation, un mauvais mouvement d’une personne ou d’une machine, le risque de chuter (parfois de très haut) est élevé. Pour limiter les risques, de nombreuses solutions existent : gardes corps, lignes de vie, ancrages ou encore filets de protection.

Matières dangereuses

Les matériaux utilisés sur un chantier ne doivent pas traîner n’importe où et être à la portée de tous. Certains produits sont hautement inflammables ou nocifs pour les humains, il faut utiliser des protections spécifiques pour les manipuler. Il est aussi essentiel de les regrouper et de les sécuriser dans un lieu à l’abri des intempéries mais surtout du contact humain. En faisant cela, certains risques peuvent être fortement réduits : brûlure suite à un contact avec une substance dangereuse, explosion, etc.

Evacuer les déchets

Un chantier sécurisé passe aussi par l’évacuation régulière des déchets pour laisser des accès dégagés au chantier. Il faut donc prévoir régulièrement de se débarrasser des gravats, chutes de matériaux et emballages divers.

Chute d’objet

Quand de nombreuses personnes travaillent sur un même chantier, il n’est pas impossible que cela entraîne par maladresse des chutes d’objets. Le meilleur moyen de se protéger de cela reste d’équiper toutes les personnes en équipement de protection individuelle (EPI) : chaussures de sécurité, casque, lunettes de protection, gants, gilet de signalisation, etc.

Protéger votre matériel

Vols

Pelles, outils, matériels divers, il est impossible de tout amener et emmener quotidiennement. Pour cette raison, le matériel du chantier reste sur place, même durant l’absence des ouvriers. Il est donc important de les placer dans un lieu sûr, inaccessible du grand public.

Intempéries

La météo n’est pas souvent des plus favorables. Entre les coups de vent, la pluie, les gelées, la neige, les équipements du chantier peuvent subir des dégradations et donc mettre en danger par la suite les ouvriers. Il faut donc les protéger des intempéries (local dédié, bâche de protection, etc.).

Surveiller les accès au chantier

Barrière

Un chantier est toujours interdit au grand public mais pour être certain d’être couvert par les assurances en cas d’accident d’une personne tierce, il est très important de mettre en place quelques signalements : délimiter la zone à l’aide de barrières ou ruban, mise en place de panneaux d’avertissement indiquant l’interdiction d’accès mais aussi les différents risques (chute de matériel, passages d’engins de chantiers ou présence de matières dangereuses).

Surveillance

Quoi de mieux pour surveiller les accès à son chantier qu’un système de surveillance. La mise en place de caméras de surveillance dissuadera les intrusions des curieux mais aussi des voleurs.

Limiter l’accès au chantier

Afin de maîtriser les intervenants, il peut être judicieux de filtrer l’accès au chantier à l’aide de badges par exemple. Cela limite considérablement le nombre de personnes sur le chantier et donc les risques éventuels.

Pour en savoir plus sur le secteur de l’entreprise, consultez notre catégorie dédiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *