Tender, une appli pour rencontrer de bons petits plats

Venue des États-Unis, l’application gourmande Tender vous propose de choisir parmi une succession de photographies les recettes qui aiguisent le mieux vos papilles. Une sorte de voyeurisme gastronomique qui vous met en relation avec de bons petits plats en fonction de vos affinités – world food, végétarien, sans gluten, etc. De quoi changer son ordinaire avec de belles rencontres culinaires.

L’inspiration Tinder

Depuis sa création, l’application de rencontre Tinder a fait de nombreux émules, et pas seulement dans le domaine des approches amoureuses (Grindr et autres). Quantité d’applications se sont inspirées de son principe de base : le « swipe », ce geste qui consiste à faire glisser son doigt sur l’écran de son smartphone pour valider ou rejeter une photo.

L’appli française Kudoz, par exemple, a repris directement le système de la sélection du bout du doigt mais en l’appliquant au domaine de la recherche d’emplois. Quand Tinder propose de retenir ou d’écarter les photos de messieurs et de demoiselles, Kudoz fait la même chose avec les offres de jobs.

L’idée, c’est de simplifier au maximum la méthodologie de la recherche – qu’il s’agisse des rapports humains ou des candidatures professionnelles. Les petits génies qui travaillent au développement de ces applications essaient, en corrélant plusieurs informations fournies par vos soins, de devancer vos envies en affichant des profils ou des offres d’emplois avant que vous ne les recherchiez.

Tender fonctionne exactement de la même manière, mais pour la nourriture : en lieu et place des photos de Caroline ou de Serge, ce sont des clichés de muffins au chocolat et de canard à l’orange qui vous soumises à votre jugement.

Tender, une appli pour rencontrer de bons petits plats 2

Manger avec les yeux

L’idée est brillante : car la gastronomie s’apprécie tout autant avec les yeux qu’avec le goût. Tout bon chef cuisinier vous dira que le visuel est essentiel, et que la présentation d’un plat détermine, non pas sa saveur, mais la façon qu’aura le consommateur de l’apprécier. Il faut du talent pour transformer un plat de tripes en œuvre d’art et donner envie d’y plonger sa fourchette.

Avec intelligence, Tender surfe sur une tendance insolite : le food porn. Cette curieuse appétence pour la boustifaille en général, et pour les images de plats cuisinés en particulier, est peut-être née autour du film La Grande Bouffe de Marco Ferreri, sans aller vers un extrême semblable à celui auquel se condamnent ses quatre personnages.

Elle s’est développée à travers la multiplication des émissions culinaires, dont le nombre commence certes à donner la nausée, mais qui pendant un long moment ont réactivé le goût des Français pour la cuisine et la confection de bons petits plats. Qui n’a pas eu envie de dévorer sa télévision pendant Top Chef ou Master Chef ?

Ajoutons-y l’évolution de la photographie culinaire, très à la mode, et l’on comprendra pourquoi Tender a décidé de remplacer les brunes électriques et les blonds mystérieux par des truites au coco et des rôtis de porc à la diable.

Pimenter sa vie gastronomique avec Tender

Tender fonctionne très simplement : des photos de plats sont affichées sur votre smartphone, que vous pouvez sélectionner ou rejeter à l’aide d’un « swipe » du doigt. En cas de refus, la recette perdante laisse place à une autre candidate. En cas de validation, la gagnante est placée dans un livre de recettes numérique.

Ce e-book est consultable à tous moments et capable de stocker des milliers d’images, allant de la soupe forestière à la galette des rois, en passant par des préparations de tous les pays du monde (asiatique, africain, américain, libanais…) et des succulentes entrées chaudes ou froides. Il est ensuite possible de partager son livre personnel sur les réseaux sociaux, pour une bouffe 2.0.

Toute une casserole de filtres permet de moduler les choix de recettes selon ses affinités : si vous êtes plutôt poulet, végétarien ou fan de maïs, il suffit de cocher les cases correspondantes et Tender ne vous proposera que des plats qui vous conviennent. Vous pouvez même ne choisir que des préparations à base de chocolat, si ça vous tente.

Tender, une appli pour rencontrer de bons petits plats 3

Compliments au chef !

La bonne idée de Tender (voir le site officiel) a germé dans l’esprit de trois étudiants américains, tout frais émoulus d’une université de Caroline du Sud. Ensemble, David Blumenfield, Necco Ceresani et Jordan Homan ont développé l’application et tentent désormais de trouver un business model qui soit viable, tout en réfléchissant à des façons d’améliorer Tender.

Par exemple, l’application devrait à l’avenir :

  • Perfectionner la précision de ses filtres
  • Permettre aux utilisateurs de créer des comptes personnels
  • Développer les interactions entre membres pour qu’ils puissent échanger ou proposer des améliorations dans les préparations
  • Embarquer dans l’aventure des restaurateurs désireux de se faire connaître en présentant leurs créations aux utilisateurs

En attendant, Tender est entièrement gratuit et fonctionne sur iPhone comme sur Android. La vengeance est un plat qui se mange froid, mais mieux vaut se saisir de cette application tant qu’elle est chaude pour profiter au mieux de ses appétissants fumets !

 Tender, une appli pour rencontrer de bons petits plats 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *