Le Stade de France ce n’est pas que des concerts !

Le stade de France, situé dans le quartier de la Plaine Saint-Denis, en a accueilli, des groupes extrêmement populaires venus offrir des concerts mythiques aux spectateurs français ! Les Rolling Stones, AC/DC, Madonna, Black Eyed Peas, Johnny Hallyday, Metallica ou U2… le stade ouvert en 1998 en a attiré, du monde. Et pourtant, le Stade de France, ce ne sont pas que des concerts puisqu’au départ, il a été construit pour la Coupe du Monde de Football en 1998.

Un stade construit pour les évènements sportifs

Lorsqu’au 2 juillet 1992, la FIFA a choisi la France pour organiser la Coupe du Monde de football pour 1998, la France ne possédait même pas un stade qui dépasse les 45 000 places. Le jour de son inauguration, le 28 janvier 1998, le président Jacques Chirac est venu couper le cordon et faire un discours sur ce stade avant de laisser la place à un match amical France-Espagne. Depuis, le stade a accueilli plus de 350 évènements, tous qualifiés d’exceptionnels, et près de 30 millions de spectateurs sont passés par la billetterie du Stade de France.

L’emplacement du stade n’est pas non plus un hasard : déjà un projet en discussion avant que la FIFA n’accepte la candidature de la France pour 98, puis désigné pour être placé à Mélun-Sénart par Michel Rocard avant que Jacques Chirac refuse ce projet qu’il jugeait trop loin de Paris, c’est finalement le Premier ministre Édouard Balladur qui choisit Saint-Denis comme lieu d’accueil du stade. Il lance dans la foulée la création de deux stations de RER et la naissance d’un quartier d’affaires afin de donner de la vie à la ville de Saint-Denis. Ses plans ont été dessinés par Michel Macary, Aymeric Zublena, Michel Regembal et Claude Costantini, et a coûté 364 millions d’euros.

Mais le Stade de France, au départ, n’a pas forcément été construit pour la musique : puisque le Parc des Princes était jugé trop petit pour accueillir les plus gros évènements sportifs, il fallait un stade disposant d’une plus grande capacité, capable d’accueillir le rugby, les courses automobiles ou encore l’athlétisme. Un système ingénieux de tribunes rétractables permet effectivement d’agrandir ou de diminuer la taille du stade selon l’évènement qu’il accueille.

Dans les évènements sportifs, le Stade de France a notamment accueilli les Championnats du Monde d’athlétisme en 2003, deux finales de Ligue des champions en 2000 et 2006 la Coupe du Monde de rugby en 2007, une finale de Hcup en 2010 et enfin le Championnat d’Europe de football masculin en 2016.

Le stade accueille également des spectacles, l’un des plus impressionnants ayant été Ben-Hûr en septembre 2006, pour lequel le stade avait été entièrement transformé en amphithéâtre romain avec une arène de sable de plus de 15 000 m², utilisée notamment pour recréer des courses de chars. Dans un autre genre, Jean-Marie Bigard est le seul humoriste à avoir fait un spectacle en 2004 pour fêter la fin de sa tournée. Si vous voulez profiter d’un passage au Stade de France pour visiter la ville de Paris avec un conjoint, nous vous conseillons cet article.

Un modèle qui n’est pas viable

Le stade n’a toujours pas trouvé sa viabilité économique, avec une perte de 1,95 million d’euros enregistrée en 2015 et de 5,98 millions en 2016. Depuis 2017, le meeting annuel d’athlétisme a été relocalisé au stade Charléty, ce qui contribue à faire penser que le stade engrangera de plus en plus de pertes au fur et à mesure du temps, 2024 et ses Jeux olympiques exclus. Si vous voulez vous renseigner sur l’avancée de ce projet, vous pouvez faire un tour sur le site officiel de Paris 2024.