La pendaison de crémaillère : Comment s’y préparer ?

Une pendaison de crémaillère, est une épreuve initiatique. Elle peut se résumer en une présentation par un heureux propriétaire de sa nouvelle demeure à ses proches.

L’évolution de la pendaison de crémaillère

Cette célébration remontant du Moyen-âge tire son nom de la pièce métallique installée dans la cheminée et à laquelle pendait une marmite ou un chaudron contenant le repas.

Historiquement, la pendaison de crémaillère revêt le rôle d’un remerciement prenant la forme d’un dîner offert en l’échange de l’aide apporté à un emménagement. Pour fêter cette étape importante, il donc est d’usage de fixer une date d’inauguration et de prévoir divers mets destinés à sustenter amis et famille. Ces agapes seront plus ou moins élaborées selon la qualité des invités, leur nombre, l’état d’avancement de l’aménagement de l’habitation, et les talents culinaires de l’hôte.

La pendaison de crémaillère et les critiques

Ce rituel d’investissement des lieux s’accompagne de nombreuses remarques de la part des invités. S’ils sont simplement polis, ils complimenteront la décoration, la place qui échoit au ficus, la couleur saumonée du papier peint du salon qui s’accorde « merveilleusement bien » avec le vert anisé de l’entrée.

Parfois, le commensal, emporté par l’élan de la fête, prendra soin de piétiner la déco, de renverser le ficus et de tagguer une immense preuve d’amitié sur le papier peint saumoné. Fort heureusement, la plupart des cartons n’étant pas déballés, les objets fragiles et précieux resteront hors de portée des vandales.

L’abus de toute substance alcoolisée peut ainsi être déconseillé au risque de nuire au bon déroulement de l’évènement. Il est toutefois à noter que la plupart du temps, ces invités de marque se contenteront d’asséner quelques petites remarques assassines au maître des lieux. Celles-ci pourront porter sur le vis-à-vis de la chambre à coucher sur la cuisine du voisin, la décrépitude du quartier ou l’étroitesse des pièces offrant une relative intimité aux lieux.

Prenez garde lors de votre pendaison de crémaillère !

L’épreuve de la pendaison de crémaillère dure en général la majeure partie de la soirée, il est recommandé tant aux propriétaires qu’aux visiteurs de sourire et de prendre toute situation avec humour. Ainsi, un convive pourra s’amuser que l’odeur nauséabonde de la peinture encore fraîche soit à peine voilée par le fumet désagréable des plats servis.

home-sweet-home

Le maître du logis pourra quant à lui prétendre avec humour à un classement de ses cadeaux, du plus inutile au plus laid. En effet, chaque invité doit prendre part à l’installation de l’occupant dans son « home sweet home » en lui offrant un objet domestique. Formes et usages peuvent varier selon l’imagination et la proximité affective des deux parties.

Les exemples sont nombreux et variés, s’étendant de la salière Marge Simpson à la roue de tracteur/bac à fleur. Si le rôle d’invité à une pendaison de crémaillère vous échoit, il est recommandé de se débarrasser des présents obtenus lors de votre propre inauguration. Le bonheur de posséder un bien si précieux peut alors être partagé, ou comme le dit le proverbe « plaisir d’offrir, joie de recevoir ».

Une mise en garde utile peut d’ores et déjà être formulée : à présent que vous les avez invités, vos proches sauront où vous habitez, et pourront donc venir à loisir vous rendre visite. Il ne semble donc pas vain de vous recommander d’être prudent quand à la qualité de l’accueil que vous leur réserverez. Un accueil chaleureux entraînera fatalement chez vos convives une envie de revenir.

Ainsi, notez qu’il vous revient de prévenir ou non de votre prochain changement de domicile. A ce propos, sachez qu’il est très à la mode d’organiser un dépendaison de crémaillère, sorte de point d’orgue de cette aventure humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *