Voiture du futur : à quoi va-t-elle ressembler ?

Du rêve à la réalité, il n’y a parfois qu’un pas… Et quand il s’agit d’imaginer la voiture du future, les producteurs de cinéma s’en donnent à cœur joie. De la « Spinner » de Blade Runner à l’Audi RSQ de Will Smith dans I Robot en passant par la Lexus 2054 de Tom Cruise dans Minority Report, les exemples sont nombreux… Plus sérieusement, ce sont actuellement les concepts cars qui nous permettent d’avoir une idée plus précise de la voiture de demain. Certaines tendances sont déjà très claires et la voiture autonome et/ou électrique devrait remplacer petit à petit nos voitures actuelles… Voici quelques exemples des innovations qui vont voir le jour dans les années à venir et le moins que l’on puisse dire c’est que les 5 sens seront mis en éveil !

La sécurité et le confort aux centres des préoccupations

Le toucher, un sens non négligé par les designers

Lors du dernier salon de l’Auto à Paris (Octobre 2018), le français Valeo a présenté le « cockpit du futur » avec son « Drive4U ». La voiture reconnaitra son propriétaire via un système de reconnaissance faciale qui identifiera l’utilisateur et lui permettra d’entrer dans le véhicule. Une fois dans l’habitacle, grâce aux données stockées sur son smartphone, le véhicule se transformera pour assurer un confort optimal à l’utilisateur (paramétrage du siège, réglage des rétroviseurs, éclairage d’ambiance, playlist en fonction des gouts, rappel des rendez-vous ou des tâches à effectuer dans la journée, etc.).

Les matériaux choisis pour équiper le véhicule de demain seront également certainement respectueux de l’environnement et potentiellement « nobles » (utilisation de bois issues de forêts responsables).

Le concept « Vision Next 100 » présenté par le constructeur allemand BMW est un concept autonome et intelligent doté de vitrage réfléchissant permettant de réduire considérablement l’échauffement de l’habitacle (-30%).

La vue, primordial pour optimiser le confort à bord

 

Bien qu’il soit déjà possible sur certains modèles de personnaliser l’éclairage intérieur de son véhicule, les designers voient plus loin et travaillent sur un nouveau système d’éclairage. L’idée est d’adapter l’éclairage en fonction de l’état du « conducteur ».

L’habitacle sera équipé de caméras thermiques et le siège sera capable d’analyser les données physiologiques (rythme cardiaque, respiratoire…). Grâce aux données collectes la voiture s’adaptera à votre état. Par conséquent, les sources lumineuses s’intensifieront si le véhicule détecte une fatigue avancée du conducteur afin de le maintenir éveillé.

Précurseur en la matière, les éclairages sur les téléviseurs (Technologie Ambilight de Philips) ajustent automatiquement la luminosité pour reposer les yeux. Au niveau de la consommation, il y a fort à parier que le LED s’installe également dans nos habitacles

Autre exemple qui en ravira plus d’un, la transformation du parebrise en écran géant lorsque le véhicule sera en mode « autonome ».

Avec la EZ.Ultimo, Renault a travaillé sur une limousine du futur : un véritable salon roulant dédié au divertissement ou au travail, calme et isolé phonétiquement de l’extérieur malgré des surfaces vitrées conséquentes.

La qualité de l’air aux centres des préoccupations

Déjà au cœur des préoccupations, la qualité de l’air dans l’habitacle n’en sera que meilleur dans les années à venir. L’évolution de la technologie aidera les centrales de dépollution à assainir l’air ambiant afin de réduire au maximum la pollution en capturant les poussières, les odeurs ou encore les pollens.

Le design olfactif est également à la mode et des entreprises comme imao parfums se sont même spécialisées dans la création de parfums haut de gamme 100% made in France pour les voitures.

Selon ses envies et son humeur, l’utilisateur pourra retranscrire dans l’habitacle une ambiance bien particulière.

Quel sera l’ambiance sonore des véhicules ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, lorsqu’il s’agit de juger de la fiabilité d’une voiture, le bruit du moteur n’est pas le seul critère à prendre en compte.

Tous les bruits annexes (fermeture des portes) et autres grincements (sièges, etc.) influencent inconsciemment notre jugement et notre humeur.

Les designers l’ont bien compris et effectuent un travail approfondi afin de limiter tous les bruits parasites. L’univers sonore aura également un rôle important afin de maintenir le conducteur en éveil. En cas de fatigue, une musique plus rythmé se met alors en route et la lumière s’intensifie automatiquement.

A terme, des ambiances sonores seront présentes dans l’habitacle afin que l’utilisateur puisse se détendre et « voyager » le temps de son trajet. A titre d’exemple, un voyage en Toscane se traduira par des chants de cigales, le bruit des fontaines ou encore le bruit des enfants.

Vous l’aurez compris, de nombreuses innovations vont encore voir le jour et la voiture telle que nous la connaissons aujourd’hui risque de faire table rase dans les années à venir…