Tout ce que vous devez savoir sur l’appendicite

Ce qu’il faut retenir avant tout sur l’appendicite, c’est qu’elle peut être mortelle si elle n’est pas traitée à temps et correctement. L’appendice, dont fait l’objet l’appendice, est un segment de quelques centimètres, qui se trouve au niveau de la première partie du gros intestin.

L’appendicite touche en général les personnes de moins de trente ans, mais peut se produire également chez les plus vieux, les enfants et chez les femmes enceintes, mais il sera plus difficile de la diagnostiquer. Ce sont des cas atypiques de l’appendicite.

appendicite-symptmes-causes-et-remdes_1

Comment reconnaître les symptômes de l’appendicite ?

Si quelqu’un présente au moins deux de ces symptômes, il faut l’emmener d’urgence chez le médecin afin qu’elle subisse une appendicectomie. L’appendicite se manifeste généralement de la manière suivante : la personne souffre de douleurs au niveau de l’abdomen. Elle a des nausées, des vomissements et une fièvre avoisinant les 38°5. L’appendicite provoque également des troubles digestifs et une rigidité de l’abdomen.

Si l’on exerce une pression sur son ventre, elle ressent une douleur vive. Il arrive aussi que le pouls de la personne s’accélère vivement. La personne peut également être sujette à des constipations, des gaz et des diarrhées fréquentes. Des ballonnements sont machinaux au niveau de l’abdomen. Des centres tels que le Centre Médical ADN sont spécialistes dans le diagnostic de l’appendicite.

Le diagnostic

Avant de s’alarmer, il est primordial d’effectuer une radiographie de l’abdomen. Celle-ci confirmera sans aucun doute l’appendicite et également l’urgence qui s’y rattache. Dans d’autres cas, il est aussi recommandé de faire d’autres examens, car d’autres maladies ont des symptômes proches de l’appendicite comme l’hépatite virale ou encore la pneumonie de la base droite.

Mise à part la radiographie, le médecin peut aussi faire faire au patient un scanner, un bilan sanguin, voire une IRM. Bien que les symptômes de l’appendice semblent évidentes, il est souvent difficile de dire avec précision si c’est ce qui arrive réellement au patient ou non.

Il est parfois difficile de diagnostiquer l’appendicite car les symptômes qui s’y rattachent ne sont pas spécifiques. Voilà pourquoi il faut toujours pratiquer des examens poussés afin d’éviter un faux diagnostic. Consultez cette page, cliquez ici.

appendicite-douleur-montreal

Traiter l’appendicite

Une fois qu’il est confirmé que la personne souffre d’une appendicite, elle doit subir une ablation de l’appendice. C’est une intervention rapide de 30 minutes qui ne devrait pas présenter trop de complications, si les médecins sont méticuleux.

Le patient peut être sur pieds dès le lendemain. Par contre, la guérison n’est pas instantanée. Les nausées et les vomissements peuvent revenir mais disparaîtront au bout de deux jours.

Si vous ne voulez pas subir l’opération, il est toujours possible de recourir à des antibiotiques. Elles peuvent retarder ou même remplacer la chirurgie. Il vous suffit de demander à votre médecin de vous les prescrire, si le moindre doute vous assaille. Cliquez ici.

Toutefois, tout le monde doit subir une appendicectomie au moment d’une opération au niveau de l’abdomen, que ce soit une césarienne ou bien une autre opération qui consiste à ouvrir le ventre.

En clair, l’appendicite ne peut être prise à la légère, bien que son traitement semble facile. Il en va de votre santé et de votre vie ! Quelques heures de retard pourraient vous être fatales. Sachez qu’au vu la gravité de l’infection, certains médecins prennent même la décision de l’intervention dès qu’apparaissent les premiers symptômes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *